NOIL

Bonus écologique 2024 : Focus Rétrofit

Changements stratégiques dans l'attribution des aides pour le Rétrofit : Ce que vous devez savoir

Dans un environnement où l’innovation et la durabilité se croisent, le gouvernement a enfin publié, avec un retard notable, le décret tant attendu qui réforme les aides financières allouées au rétrofit de véhicules. Cette annonce, initialement prévue pour la fin décembre 2023, a vu le jour le 13 février 2024 et entrera en application dès le 14 février 2024. 

Voici les points clés à retenir de ces modifications réglementaires qui visent à accélérer la transition écologique dans le secteur des transports.

Ce qui change concernant le rétrofit

De nouvelles au rétrofit arrivent

Pour la première fois, la prime au rétrofit s’ouvre aux voitures et camionnettes transformées en véhicules hybrides rechargeables. Cette extension marque une volonté d’extension dans la politique d’incitation à la conversion énergétique des véhicules en France. Elle souligne la volonté gouvernementale d’encourager des solutions de mobilité plus vertes et accessibles à un plus large éventail d’usagers.

Des critères de revenus toujours d’actualité, mais augmentés

L’éligibilité au dispositif connaît également une modification avec le relèvement du plafond du revenu fiscal de référence par part. Désormais fixé à 24 900 euros, contre 22 983 euros auparavant, ce changement vise à inclure une tranche plus large de la population dans le dispositif, facilitant ainsi l’accès aux aides pour une conversion vers des véhicules moins polluants.

Baisse des primes pour certains véhicules 

Tandis que la prime rétrofit pour les véhicules deux roues reste inchangée, un ajustement à la baisse est opéré pour les camionnettes et les voitures. Les montants de la prime sont réduits de 1 000 euros, une décision qui affecte les trois classes de véhicules définies par le règlement (CE) n° 715/2007. Cette baisse, qui pourrait susciter des interrogations quant à l’impact sur la conversion des véhicules quatre roues, s’inscrit dans un contexte de rééquilibrage budgétaire, tout en maintenant un soutien à la transition énergétique.

Implications et Perspectives

Ces modifications réglementaires reflètent une ambition renouvelée de faire évoluer le parc automobile français vers plus de durabilité. L’ouverture de la prime au rétrofit hybride rechargeable et l’ajustement des critères de revenu témoignent d’une approche plus inclusive et adaptative face aux enjeux environnementaux. Cependant, l’amélioration attendue des aides pour le rétrofit n’a pas eu lieu et demandera un réajustement du gouvernement pour égaler sa volonté annoncée d’encourager le rétrofit.

Partager l'article :

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à notre newsletter est confirmée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos derniers articles